Quels systèmes de ventilation faire installer chez soi ?

systèmes de ventilation

L’air dans les maisons d’habitation doit être renouvelé régulièrement pour rendre l’intérieur confortable et bon pour la santé. Désormais, l’ouverture des volets tous les jours, pendant au moins 5 minutes, ne suffit plus pour évacuer le gaz carbonique et les polluants dans les logements. L’installation d’un système de ventilation adapté à la demeure devient une nécessité, au risque d’exposer les occupants à des problèmes de santé. L’excès d’humidité et les particules polluantes sont à l’origine des dégradations et des moisissures au sein de la maison. L’air vicié ne convient pas aux personnes à terrain allergique, d’autant plus qu’il peut causer des problèmes respiratoires. Pour sensibiliser les usagers à l’importance d’avoir une ventilation performante, et surtout pour les motiver à procéder à son installation, l’État a mis en place des aides pour les ménages. Les citoyens doivent s’informer sur le sujet pour connaître leur éligibilité. Les personnes qui ont pris cette initiative doivent savoir quel système convient à leur domicile.

La ventilation mécanique contrôlée (VMC) simple flux

Le système de ventilation mécanique est le plus adapté à une maison d’habitation, le modèle motorisé est le plus efficace. Consultez cette page pour trouver des dispositifs de ce genre pour éliminer l’humidité dans les différentes pièces. Deux types de VMC existent, le simple flux est bien approprié aux logements. Le fonctionnement de ce système est basé sur la création d’une sorte de dépression à l’intérieur, qui est obtenue par l’aspiration de l’air extérieur via un extracteur électrique. En revanche, celui de l’intérieur qui est vicié va être extrait et évacué à travers les gaines qui vont jusqu’aux toits. L’air pollué va s’échapper à travers ce système, au niveau de la toiture.
Généralement, ce genre de VMC est placé dans le grenier. Ce dispositif fonctionne en permanence, ce qui garantit une bonne qualité de l’air en tout temps. Les experts qui installent ce système isolent les gaines pour qu’elles soient préservées de la condensation. Cette isolation est particulièrement recommandée dans les parties non chauffées pour éviter la formation de buée, car l’intérieur des gaines doit rester sec. Ce mécanisme doit être instauré au moment de la pose de la VMC simple flux, mais il est possible de le faire sur l’appareil existant pour l’améliorer.
L’avantage de la VMC simple flux est indéniable puisqu’il est confirmé par le fait que ce système satisfait aux exigences de l’État en matière de débit. Les dispositifs proposés à la vente doivent respecter les textes y afférents, qui sont dans l’arrêté du 24 mars 1982. Ce genre d’équipement existe en deux déclinaisons, les VMC hygroréglables et autoréglables.

La ventilation mécanique contrôlée hygroréglable

La VMC hygroréglable a la particularité de fonctionner suivant le taux d’humidité à l’intérieur du logement. Le débit de l’air renouvelé et évacué dépend de ce facteur. Le résultat est plus rapide parce que le système marche à plein régime lorsque l’humidité est élevée. Outre son efficacité, cet appareil permet aussi de faire des économies d’énergie puisqu’il n’est pas sollicité en permanence. Normalement, les VMC hygroréglables sont installées dans les maisons construites à partir de l’an 2000.
Ce système simple flux existe en deux versions :

  1. la VMC hygroréglable A se démarque par un système d’entrée d’air autoréglable alors que les bouches d’extraction sont hygroréglables ;
  2. la ventilation mécanique contrôlée B est équipée de bouches d’extraction et d’entrées d’air hygroréglables.

La ventilation mécanique contrôlée autoréglable

La VMC autoréglable est le système le plus simple puisque l’entrée d’air et l’extraction sont constantes. Cet appareil a pour avantage d’être abordable parce que son coût à l’achat est moins cher par rapport aux autres dispositifs. En revanche, le fait de tourner en permanence pour assurer le débit constant ne permet pas d’économiser de l’énergie. Cette consommation peut affecter la facture. Normalement, les habitations construites dans les années 80 sont équipées de ce système.

La ventilation mécanique contrôlée double flux

Le principe de base de cette VMC est le même que pour le système simple flux. La grande différence réside dans le fait que la majorité des calories de l’air de l’intérieur, qui est évacué, sont récupérées. Elles sont ensuite utilisées pour préchauffer le nouvel air introduit dans la maison. Ce dispositif, comme les modèles trouvés sur technitoit.com, aide à réduire la consommation d’énergie en matière de chauffage.

Les autres dispositifs de ventilation

D’autres types de ventilation existent et peuvent être installés dans les maisons.
La ventilation par insufflation est une solution envisageable. Toutefois, cet appareil fait juste entrer l’air neuf à l’intérieur. En revanche, il ne peut pas procéder à l’extraction. Avec ce système, l’air pollué est évacué à travers les diverses ouvertures de la maison. Mais au vu des exigences réglementaires, l’utilisation de ce dispositif peut être limitée.
La ventilation mécanique répartie est un autre dispositif qui peut être adopté dans les toilettes, les salles de bains et les cuisines pour améliorer la qualité de l’air dans ces pièces. Ces modèles sont parfaits pour les rénovations, d’autant plus que des systèmes silencieux et à faible consommation existent.


Quel est le rendement d’un chauffe eau thermodynamique ?
Pourquoi installer une pergola en toile sur sa terrasse ?