Mutuelle senior : devez-vous remplir un questionnaire de santé et pourquoi ?

Mutuelle senior

Publié le : 27 décembre 20236 mins de lecture

Vous prenez inévitablement de l’âge et vous constatez que vos besoins évoluent. Vos problématiques en matière de santé ne sont plus les mêmes et certaines pathologies entraînent la prise d’un traitement. Peu importe votre situation, vous souhaitez bénéficier d’une couverture santé intéressante. Or, parmi les nombreuses interrogations qui vous taraudent, il y a celle-ci : faut-il forcément remplir un questionnaire de santé quand on souscrit une mutuelle ? Voici des éléments de réponse.

Le rôle du questionnaire médical

Le questionnaire de santé, appelé aussi questionnaire médical, est un document fourni par les assureurs. Celui-ci a pour but de prendre connaissance de l’état de santé général du futur souscripteur. De cette manière, l’organisme peut calculer le montant des cotisations individuelles et proposer une couverture adaptée aux besoins de la personne. Parmi les renseignements à transmettre, il y a par exemple :

-l’âge, la taille et le poids ;

-la prise de traitements médicaux ;

-les éventuelles maladies diagnostiquées ;

-le fait de fumer ou non…

Le prix de la mutuelle senior dépend en partie du risque que prend une mutuelle à couvrir son assuré. Celle-ci se protège au maximum et veille à ce que les remboursements ne soient pas excessifs. Par ailleurs, un organisme est en droit de refuser un dossier en fonction des réponses récoltées. Évidemment, plus votre âge est avancé (comptez à partir de 55 ans) et plus vous êtes concerné par le questionnaire médical . Ce qui explique pourquoi les mutuelles senior continuent de demander à leurs futurs assurés de le remplir.

Les conditions d’application du questionnaire santé modifiées au fil des années

Aux yeux de certains, le questionnaire santé pouvait favoriser quelques situations discriminantes. Dans le cadre de l’assurance de prêt immobilier, la loi Lemoine a apporté des modifications visant à simplifier l’accès à ce crédit. Désormais, depuis juin 2022, la souscription à un contrat d’assurance emprunteur n’est plus soumise à la nécessité de remplir au préalable un questionnaire de santé. Tout du moins, les conditions sont allégées : l’emprunteur doit rembourser sa part avant ses 60 ans et il faut que celle-ci soit inférieure à 200 000 euros. Si c’est le cas, il échappe au questionnaire de santé. Grâce à cette simplification liée au questionnaire de santé, la plupart des emprunteurs, même ceux ayant une santé considérée comme fragilisée, peuvent être assurés. Si jamais un individu ne répond pas à ces conditions, alors le questionnaire de santé lui est imposé. La mutuelle santé s’inscrit dans ce changement et permet à un futur assuré d’échapper au questionnaire. Le code de la mutualité cristallise cette règle en interdisant formellement d’imposer le questionnaire aux assurés.

Le caractère obligatoire ou non du questionnaire de santé

Vous l’aurez compris, s’il est légalement impossible pour une mutuelle santé d’imposer à une personne de remplir un questionnaire de santé, il convient d’en comprendre les raisons. Une mutuelle est une société à but non lucratif qui se veut solidaire. Cela signifie que, contrairement à une société d’assurance qui a le droit de sélectionner ses adhérents selon des facteurs de risque, la mutuelle ne filtre pas ses souscripteurs. De plus, la prime acquittée par l’assureur n’est pas déterminée en fonction de l’état de santé d’un individu. En vous rendant sur le site de la mutuelle senior, april.fr, vous pourrez vous rendre compte qu’il existe de nombreuses formules qui proposent des niveaux de garantie différents. Choisissez la meilleure en comparant chaque mutuelle senior et ses tarifs. L’enjeu pour vous est de trouver la couverture santé adaptée à vos besoins quotidiens, que ce soit pour des soins courants ou des soins prothétiques particuliers. Pour ce faire, il est vrai que le questionnaire de santé permet de prendre le temps de se poser les bonnes questions. Soyez rassuré, les informations personnelles que vous fournissez sont protégées par le secret médical.

Assurance santé senior : la liberté et les risques liés au questionnaire médical

En France, un futur souscripteur est libre de choisir de remplir ou non le questionnaire de santé qu’il reçoit. Si vous décidez de ne pas le faire, vous avez cependant plutôt intérêt à prendre en considération vos problèmes de santé. Tous sans exception ! Ce n’est pas en cachant une pathologie que vous allez obtenir un meilleur remboursement. Au contraire, si la mutuelle découvre par la suite que vous souffrez d’une des pathologies veineuses et traumatiques les plus courantes comme l’hypertension veineuse, vous risquez de le regretter. En cas de thrombose qui entraîne votre hospitalisation, les mutuelles seniors ne sont pas censées couvrir ces frais si elles ne sont pas au courant de cette pathologie. Enfin, si vous envisagez un jour d’être hébergé en EPHAD, avoir une bonne mutuelle est indispensable pour couvrir des soins externes tels que des examens de radiologie ou des frais d’hospitalisation. La Sécurité sociale a une prise en charge qui diminue avec l’âge. Le questionnaire est donc un bon moyen de couvrir vos arrières pour vous faire soigner et rembourser au mieux.

Bioderma : l’alliance de la science et de la beauté naturelle
L’hydratation de la peau, une question de santé

Plan du site