L’Histoire fascinante des couronnes de Noël et leur signification

couronnes de Noël

En cette période de fêtes, nous sommes nombreux à décorer nos maisons. Noël arrive à grands pas et nous voulons que tout soit parfait pour le grand jour. Nous ressortons le sapin et les autres décorations de fête, sans nous poser de questions quant à leurs origines. Cela est pourtant bien dommage. Ne souhaiteriez-vous pas savoir d'où viennent toutes ces traditions, et quelles sont leurs histoires ? Si cela vous intéresse nous vous invitons à lire nos articles. Ainsi, vous découvrirez les histoires passionnantes de toutes nos belles coutumes. Aujourd'hui, nous nous intéressons tout particulièrement à la couronne de l'Avent. D'où vient-elle ? Quelle est sa symbolique ?

L'histoire de la couronne de Noël

La couronne de Noël tire ses origines de l'Allemagne du XVIe siècle, et non des Romains comme on peut le lire parfois. Opposés à certains dogmes catholiques, les luthériens (protestants) inventent à cette époque de nouvelles coutumes, dont la confection de couronnes de Noël, pour célébrer l'Avent. Cependant, cette pratique reste encore peu répandue. Il faut attendre le XIXe siècle pour voir se développer la tradition moderne que l'on connaît aujourd'hui. Tout commence en 1839. Johann Hinrich Wichern est un pasteur allemand protestant qui s'est engagé dans les œuvres de charité. Il accueille depuis 1833 des enfants issus de familles pauvres dans sa Maison de Ruge à Hambourg. Les enfants recueillis reçoivent une éducation religieuse. Ils connaissent ainsi très bien les fêtes chrétiennes et la liturgie protestante. Quand vient la fin de l'année, ces derniers sont de plus en plus impatients, ils ne cessent de demander à M. Wichern si Noël approche. Pour les aider à se repérer dans le temps, le pasteur a une idée. Il invente un système composé d'une roue en bois sur laquelle est disposée une vingtaine de bougies. Ce dispositif permet alors aux enfants de compter les jours avant Noël : chaque bougie représente un jour et les chandelles sont allumées une par une tout au long de la semaine. La première couronne moderne est ainsi née.

Que représente-t-elle ?

La couronne de l'Avent ne symbolise pas la même chose pour les chrétiens et les non-croyants. Dans la tradition chrétienne, la couronne incarne les valeurs pieuses. Elle reprend aussi certaines images et certains symboles religieux. La forme circulaire de la couronne, par exemple, fait référence à l'idée d'infini. La couronne symbolise ainsi l'amour intarissable de Dieu et l'attente de la seconde venue de Jésus. Elle rappelle également la couronne d'épines portée par le Christ lors de la Passion. Comme pour le sapin de Noël, les branches vertes persistantes symbolisent, quant à elles, l'espoir et l'attente du renouveau.

Les bougies présentes sur la couronne, souvent au nombre de quatre, représentent les grands idéaux chrétiens : à savoir l'espoir, l'amour, la joie et la paix. Elles retracent symboliquement l'histoire du Christ en faisant référence aux épisodes bibliques suivants : la conception des prophéties annonçant la venue de Jésus, le voyage de Joseph et de Marie, la joie des bergers avant la naissance de l'enfant, la visite de l'ange qui révèle la véritable nature du Christ. Les chandelles qui ornent la couronne sont souvent de couleur violette ou rose. Habituellement, les deux premières bougies, ainsi que la dernière, sont violettes afin de symboliser la pénitence. La troisième bougie, qui est rose quant à elle, fait référence à la joie suscitée par l'arrivée du Sauveur.

Traditions d'hier et d'aujourd'hui

Popularisée grâce au pasteur allemand J. H. Wichern, la couronne de l'Avent s'est progressivement imposée comme une nouvelle tradition européenne au tournant du XXe siècle. Ce n'est qu'à partir des années 1930 que la coutume s'exporte aux États-Unis, avec l'arrivée de migrants protestants issus du vieux continent. Jusqu'à cette époque, les couronnes de Noël est avant tout un symbole religieux. Les protestants, puis les catholiques, réalisent des couronnes pour fêter l'Avent, dans le strict respect des coutumes religieuses. Les couronnes, une fois finies, sont posées sur un meuble, le plus souvent sur la table à manger, en raison des bougies qui les surmontent.

Cependant, la tradition religieuse s'efface peu à peu au profit d'une tradition plus populaire. La fête de Noël perd progressivement son caractère sacré, et de plus en plus de personnes à travers le monde la célèbrent de façon laïque. La couronne de l'Avent devient alors pour beaucoup une décoration populaire dépourvue de dimension religieuse. La télévision contribue alors largement à sa popularité. En témoigne l'émission Blue Peter qui apprend aux enfants à faire des couronnes à partir de fil de fer et de guirlandes synthétiques. La couronne est aujourd'hui devenue un symbole incontournable de la fête de Noël. De nombreuses entreprises, à l'image de eminza.com, proposent de très jolies couronnes à accrocher à nos portes ou à nos cheminées. Dans sa version moderne, la couronne ne présente plus de bougies, bien que celles-ci soient parfois remplacées par des pommes de pin.



Qu’est-ce qu’un bracelet FYVE ?
La biomasse-énergie, la principale source d’énergie renouvelable en France

Plan du site