Fleur de CBD : quel mode de consommation privilégier ?

Dérivées de la plante de chanvre, les fleurs de CBD sont largement appréciées pour leurs vertus thérapeutiques. Contrairement au THC, à l’origine des effets psychotropes, le CBD est parfaitement inoffensif, d’où sa commercialisation sur les marchés ! D’ailleurs, il est de nos jours possible pour quiconque d’effectuer un achat de fleur de CBD, conformément à l’article R.5132-86 CSP. Mais une certaine perplexité règne encore au sujet de cette plante médicinale, notamment quant à son mode de consommation.

La consommation du CBD par infusion

Vous aimez déguster une tisane apaisante avant de vous coucher ? Pourquoi ne pas conserver cette habitude et prendre une infusion à la fleur de CBD ? Effectivement, les bourgeons de chanvre se prêtent parfaitement aux préparations de tisanes et constituent un breuvage chaud par excellence. Par ailleurs, ingérer du chanvre sous cette forme vous fait bénéficier de ses grandes vertus curatives puisque les molécules de la plante sont mieux préservées ainsi. Propriétés anti-inflammatoires, anxiolytiques, analgésiques et stimulantes pour l’humeur, le chanvre déborde de bienfaits pour la santé. Pour préparer la tisane, coupez les bourgeons de chanvre en petits morceaux et mettez-les dans une passoire à thé. Versez de l’eau bouillante dans une tasse, ajoutez-y la passoire à thé pendant quelques minutes et le tour est joué ! Si cette boisson peut être prise à tout moment de la journée, il est préférable de la consommer avant d’aller se coucher : les qualités calmantes et adoucissantes du CBD vous assurent un sommeil réparateur.

La consommation du CBD par vaporisation

La vaporisation est sans conteste un des moyens les plus privilégiés pour consommer les fleurs de CBD, principalement grâce à sa grande efficacité. En effet, la vaporisation de la plante offre une excellente biodisponibilité, terme désignant le taux d’une substance qui atteint la circulation sanguine sans être altérée. Ainsi, l’absorption de la molécule par l’organisme est optimisée : les cellules et les vaisseaux sanguins sont comblés de nutriments. En outre, cette méthode est reconnue pour ses effets immédiats, notamment par rapport aux huiles ou aux infusions de cbd. Les bienfaits se manifestent quelques minutes après l’inhalation de la substance : 5 à 10 minutes et la magie du produit opère ! Il convient également de mentionner que la vaporisation des bourgeons de chanvre est particulièrement utile pour évacuer les substances nocives de la cigarette et purifier l’organisme des toxines. Cependant, afin que cette pratique curative porte pleinement ses fruits, la vaporisation doit être effectuée selon certaines conditions. Un des facteurs à prendre en compte est la température, qui doit se situer entre 160 et 220 °C. À noter que les valeurs inférieures à ce seuil se révèlent peu performantes, alors que celles supérieures vous exposent à des substances nuisibles.

Fumer la fleur de cannabis CBD

Une autre possibilité consiste à fumer la fleur de chanvre, et si cette technique présente certains avantages, il faut aussi prendre conscience des complications qui l’accompagnent. La combustion des fleurs de CBD entraîne tout d’abord la dégradation de certains composants de la plante, lesquels perdent alors leur potentiel thérapeutique et deviennent moins performants. De plus, la plupart des personnes qui recourent à cette méthode fument les fleurs de chanvre avec du tabac, une combinaison tout à fait nocive pour la santé. Ce sujet ne vous échappe probablement pas, mais la nicotine contenue dans le tabac entraîne une forte dépendance et se révèle préjudiciable à long terme. De ce fait, le CBD perd sa valeur curative et provoque l’effet inverse.

En effet, la nicotine ajoutée vient annuler les pouvoirs guérisseurs du CBD, rendant ce mode de consommation pour ainsi dire sans intérêt. Avec la production de monoxyde de carbone et de goudron, les vaisseaux sanguins sont envahis de molécules toxiques qui portent atteinte à l’organisme. Une solution permettant de fumer les bourgeons de CBD tout en profitant de ses bienfaits serait de remplacer le tabac par des alternatives plus saines, comme la sauge ou la molène. Curieusement, la seule exception où cette méthode peut causer plus de bien que de mal est quand elle est employée pour traiter les dépendances au tabac. De nombreux toxicomanes en voie de guérison suivent le conseil médical et fument du CBD comme substitut afin d’éviter la rechute.

Autres méthodes de consommation

Les bourgeons de CBD sont extrêmement polyvalents et peuvent être consommés d’une multitude d’autres façons. On peut par exemple les intégrer aux repas en les cuisinant convenablement. Une manière plus discrète serait de les prendre sous forme de pilules ou de capsules. Les CBD shops proposent en outre une large gamme de produits à base de CBD : huiles, beurres et même des comestibles tels que des cookies ou des brownies !