Comment régler les problèmes d’humidité de cave ?

Bien que la cave se trouve au rez-de-chaussée, l’humidité présente dans celle-ci peut très vite se ressentir dans toute la maison. De plus, elle a la possibilité de bannir totalement l’utilisation du sous-sol. Il est intéressant de savoir aussi qu’une cave ayant un taux d’humidité élevé peut avoir des conséquences négatives sur la santé : le système immunitaire s’affaiblit. Pour résoudre une bonne fois pour tout ce problème, il existe quelques méthodes pratiques à utiliser.

Quelles sont les origines de l’humidité dans la cave ?

Une cave humide est un phénomène assez courant dans tous les ménages en France. La cause la plus répandue provient directement de la présence d’humidité dans les murs. L’air humide qui circule dans le sous-sol et qui produit ensuite de la condensation peut également être à l’origine d’un tel désastre. Parfois, l’infiltration d’eau peut aussi humidifier la cave. Dans tous les cas, avant d’entamer une quelconque solution, il est important de connaître les sources. Autrement, la méthode utilisée n’apportera pas ses fruits. Souvent, cette pièce de la maison ne dispose pas de fenêtre pour qu’elle puisse s’aérer correctement : l’air n’y circule pas alors d’une façon correcte. Si aucune mesure n’est pas prise pour traiter l’humidité, les champignons ainsi que les moisissures peuvent apparaître rapidement sur l’ensemble de la menuiserie et les murs de la maison. La propagation d’odeurs désagréables, la dégradation des objets et des revêtements de la cave sont des conséquences inévitables si une solution n’est pas prise à temps. Pour en savoir davantage à ce sujet : cliquez ici.

Quel type de traitement adopter pour en venir à bout ?

Le taux d’humidité de cave peut atteindre facilement 100 %. Un pourcentage alarmant qui ne convient pas à la pérennité et à la bonne tenue de cette pièce. Il est alors essentiel, dans un premier temps d’adopter un système de ventilation. Il est possible d’aérer naturellement la cave en prévoyant des ouvertures ou des grilles d’aération. Lorsque cette solution n’est pas envisageable, il est préférable d’opter pour une ventilation mécanique insufflée ou VMI. Ce procédé permet d’apporter de l’air de manière mécanique avec un système d’évacuation naturel. La VMI est une option intéressante dans la mesure où il est possible de faire le suivi sur l’apport d’air frais dans la cave. Par la suite, l’air ressort par les grilles d’aération. L’application d’enduit d’étanchéité peut également être une méthode pratique pour en finir définitivement avec les problèmes d’humidité. D’abord, il sera nécessaire d’entreprendre le nettoyage des murs concernés. Les finitions doivent être enlevées intégralement et les murs décapés. Avant de mettre l’enduit sur la paroi, il est important que cette dernière soit entièrement sèche.

Quelles autres solutions pour lutter contre l’humidité ?

Une autre technique est aussi disponible pour traiter une cave humide : l’assèchement des murs afin d’injecter de la résine dans les murs. L’assèchement des murs consiste à mettre à sèche un mur dans le but d’éliminer toute trace d’humidité. Pour ce faire, différentes méthodes existent : le pompage, le forage, l’injection de résine, l’application de diodes électriques ou l’utilisation de centrale d’assèchement. Il faut savoir qu’un tel projet requiert un certain budget. En cas de remontées capillaires dans les murs, l’option d’injecter de résine est la solution la plus efficace. Une résine liquide sera introduite dans les murs et se propagera dans tous les espaces afin de mettre en place une barrière imperméable. Il est aussi possible d’envisager de drainer le mur ou le sol par l’intermédiaire de bâche à bulle qui sera directement placée sur le support de la cave. Une bâche étanche permet notamment aux revêtements d’être en permanence secs. L’humidité retenue par la bâche passe par le point central de la cave afin d’être évacuée dans les canalisations.