6 choses à savoir avant d’adopter un chat

Votre décision est enfin prise ! Vous allez adopter ce petit chaton que l’on vous a proposé dernièrement. Il était de toute manière impossible pour vous de résister à cette adorable petite boule de poil. Cependant, devenir le maître d’un chat implique également quelques responsabilités et devoir. Si vous n’êtes pas un habitué des chatons et plus généralement des félins, voici la liste des informations essentielles à connaître.

1. Une véritable responsabilité

L’adoption d’un chat n’est une chose à prendre à légère. Il s’agit en effet d’un animal de compagnie qui restera à vos côtés durant une quinzaine d’années et parfois plus encore ! Vous devrez donc toujours penser à lui lorsque vous déménagerez ou partirez en vacances par exemple. Cependant, il serait stupide de considérer votre chat uniquement comme une contrainte. Celui-ci va en effet enrichir votre vie et vous donner plein d’amour !

2. Un budget non négligeable

On n’y pense généralement pas tout de suite mais il faut bien garder à l’esprit que posséder un compagnon à quatre pattes nécessite un certain budget. Vous allez en effet devoir le nourrir et donc investir dans des gamelles et des croquettes ou de la pâtée. Si votre chat fait ses besoins en intérieur, des sacs de litières viendront obligatoirement s’ajouter à votre caddie. Des dépenses plus exceptionnelles sont également à prendre en considération. Il s’agit des jouets (le chat est un animal très joueur !) et surtout des soins vétérinaires (stérilisation, vaccins, maladies, etc.).

3. L’éducation

Vous avez peut-être déjà entendu le dicton qui affirme que les chiens ont des maîtres mais que les chats ont plutôt des serviteurs. Il faut bien avouer que cela n’est pas inexact ! Ces animaux (chats errants comme domestiques) sont à la fois sociables et solitaires. C’est d’ailleurs sans doute pour cela qu’on les aime ! Néanmoins, il est important de fixer certaines règles, sans quoi la situation peut rapidement devenir incontrôlable. Vous pouvez ainsi lui interdire l’accès à certaines pièces, à commencer par la chambre à coucher. N’oubliez pas en effet que le chat et la chatte adorent se reposer sur un lit confortable ! Commencez cet apprentissage dès l’arrivée de l’animal à votre domicile (pour rappel, la vente de chats de moins de huit semaines est totalement interdite par la loi).

4. Un animal social

Vous allez adopter un jeune chat mais vous passez une grande partie de la journée à l’extérieur de la maison ? Dans ce cas, si vous le pouvez bien entendu, adoptez deux chatons ! Même si il paraît parfois solitaire, cet animal n’est en réalité pas fait pour vivre seul. Il réclame la présence de ses congénères ou, à défaut, d’un humain attentif à ses besoins. Ce dernier devra alors consacrer de longs moments à son compagnon à quatre pattes. De plus, vous aurez moins mauvaise conscience à quitter le domicile si les deux chats jouent ensemble. Votre absence sera moins lourde pour eux et ils seront davantage apaisés. Les chats vivants seuls et sortant à l’extérieur peuvent également compenser ce manque en trouvant d’autres compagnons.

5. Un excellent chasseur

Il suffit d’observer un chat jouer pour remarquer ses incroyables qualités physiques. Celui-ci est capable de se mouvoir rapidement dans tous les sens, de donner des coups de griffe dévastateurs et de sauter où bon lui semble. Son agilité et la vitesse d’exécution de ses mouvements sont dignes des autres félins. De telles armes sont forcément utiles à un prédateur (et le chat en est un). Par conséquent, il ne faudra pas vous étonner si, à l’extérieur, votre compagnon cherche à attraper des oiseaux ou des petits rongeurs. Si il y parvient, il viendra peut-être même partager sa capture avec vous, en ramenant la dépouille. Pour un chat, c’est un moyen de montrer sa gratitude envers son maître.

6. Les poils

Accueillir un chat signifie également lutter contre les poils. Il faut dire que cet animal perd des quantités importantes de poil, surtout lorsque les premiers beaux jours commencent à faire leur apparition ! On ne le sait pas toujours mais il existe des astuces afin de diminuer cette quantité de poil. Vous devrez tout d’abord veiller à donner à votre chat de la nourriture de qualité. N’hésitez pas non plus à brosser l’animal aussi souvent que possible. D’ailleurs certains chats adorent ça et se laisseront faire sans la moindre difficulté ! En cas de chute trop importante, prenez contact avec un vétérinaire afin d’écarter tout problème de santé.