5 questions à se poser avant de devenir consultant indépendant

Vous avez besoin de travailler selon votre rythme et depuis n’importe où ? Vous n’avez plus qu’à démarrer votre activité de consultant indépendant. Il est toutefois important de se poser les bonnes questions avant de démarrer, afin d’être sûr de réussir. Voici une liste de check-points à explorer avant de vous lancer comme consultant freelance.

Pourquoi devenir consultant indépendant ?

La principale motivation des consultants indépendants est la possibilité d’avoir des revenus sans être employé dans une société. Et même au niveau des consultants qui tiennent à avoir un salaire comme s’ils étaient employés dans une société, il existe le système de portage salarial, qui peut être la bonne option pour eux. Le principe du portage salarial consiste en un accord entre trois acteurs : vous en tant que consultant, un client et la société de portage salarial. La société de portage joue ici le rôle d’intermédiaire et de garant entre le client et vous. En signant une convention de portage, vous pouvez travailler en freelance et bénéficier d’une couverture sociale. De même, vous pouvez gagner plus facilement les marchés en passant par un porteur, et bénéficier d’une assurance chômage en l’absence de contrat. Le consultant peut également avoir droit à des congés payés, comme s’il était employé dans une société standard.

Dans quel domaine faut-il exercer en tant que consultant indépendant ?

Le métier de consultant est ouvert sur une très grande variété de domaines. Pour vous retenir un secteur d’activité donné, il est important de faire en amont une exploration du marché pour voir ce qui se fait déjà. Vous devez également tenir compte des prix pratiqués sur le marché pour faire une estimation de vos revenus dans le futur, en fonction de vos prestations. Il se peut que votre domaine d’expertise ne soit pas très coté sur le marché. La solution pour surmonter la crise est de se faire engager dans un domaine très recherché. Les consultants indépendants les plus demandés sur le marché sont les coachs de vie, les coachs sportifs, les conseillers immobiliers, les consultants en informatique et en management.

Comment devenir consultant indépendant ?

Bien que le métier de consultant freelance ne soit pas formellement règlementé, il est important de mener les démarches administratives qui s’y prêtent avant de se lancer. Il est impératif de créer une entreprise pour que votre activité soit reconnue. Vous pouvez enregistrer votre affaire sous l’un des quatre statuts juridiques suivants : la micro-entreprise, la SARL, la SASU ou EURL, et le portage salarial. Il n’est pas nécessaire d’avoir une présence physique de votre entreprise dans un local. Vous pouvez travailler depuis chez vous ou dans les locaux des entreprises clientes. Il existe également des espaces de coworking qui vous permettront d’exercer. Après avoir choisi le statut juridique, vous devez rédiger les statuts, créer un compte en banque pour l’entreprise, libérer le capital et faire l’enregistrement RCS au régime social des indépendants.

Comment trouver les clients ?

C’est une question à se poser avant même de lancer les procédures administratives d’enregistrement. Si vous n’arrivez pas à définir avec précision la technique d’approche de votre clientèle, vous conduirez sûrement votre entreprise à la faillite. Votre stratégie de communication doit prendre en compte vos objectifs, le pouvoir d’achat des clients cibles et votre positionnement sur le marché. En fonction de ces éléments, vous pourrez choisir le ton et le canal de communication adaptés. La communication étant un travail de patience, il est recommandé de commencer très tôt la publicité de votre entreprise pour vous installer convenablement sur le marché.

Vous pouvez utiliser des flyers à distribuer dans les grands lieux de regroupement. Vous pouvez également passer par la publicité sur les réseaux sociaux avec un professionnel. Un influenceur vous permettra également d’avoir une bonne audience. De même, il est important de budgétiser votre communication et d’en évaluer l’efficacité. Le retour sur investissement doit être satisfaisant. La création d’un site web et d’une page sur les réseaux sociaux donnera certainement plus de crédibilité à votre affaire. Cela vous permettra de conclure plus rapidement les contrats de travail avec les clients.

Quelles qualités avoir pour être consultant indépendant ?

En dehors de votre expertise, il est important de développer certaines qualités pour améliorer la relation de confiance entre vos clients et vous. Un bon consultant freelance est avant tout une personne dotée d’une bonne capacité d’écoute. Il est indispensable de respecter le client ou potentiel client, pour qu’il remarque le sérieux que vous apportez à votre travail. Il faut aussi être pragmatique dans votre méthode de travail. Cela vous permet de travailler rapidement. Vous devez avoir une grande ténacité pour réussir dans le freelancing. Les opportunités de travail ne se présentent pas forcément dès vos premiers pas. Vous ne devez donc pas avoir peur de l’échec. Au-delà de tout, il faut être particulièrement à l’aise avec le contact humain.