5 choses à savoir sur le psoriasis en goutte

Votre peau semble s’épaissir et devient rouge sur certaines parties de votre corps ? Tout semble indiquer que vous êtes atteint par le psoriasis en goutte. Pour en apprendre davantage à son sujet, prenez le temps de lire le texte ci-dessous ! Vous y découvrirez ses causes, ses différentes formes ainsi que des recommandations pour mieux le supporter et le traiter.

Psoriasis en goutte : une réponse du système immunitaire

La forme de plaque rouge à la surface de la peau est provoquée par le corps. Le système immunitaire doit en effet agir afin de lutter contre une agression provoquée par un virus, une bactérie ou même le stress. Celui-ci va donc mobiliser les lymphocytes qui vont alors stimuler intensément les cellules de l’épiderme provoquant donc ses fameuses plaques rouges à la surface du corps et si caractéristiques du psoriasis en goutteEn revanche, on comprend mal encore pourquoi certaines zones sont plus fréquemment touchées que d’autres. On constate toutefois que les parties en contact direct avec la sueur semblent être plus concernées (cuir chevelu, genoux, coudes, aisselles etc). La présence de bactéries provoquée par la transpiration ou les frottements des vêtements sur la peau constitue donc l’hypothèse la plus probable expliquant ce phénomène.

Le psoriasis en goutte peut se déclarer à n’importe quel âge

Ces problèmes de peau peuvent subvenir à n’importe quel moment de la vie. Son évolution varie d’un individu à l’autre avec une alternance entre l’apparition soudaine de plaques et des moments où elles disparaissent totalement laissant alors penser que vous êtes définitivement guéri. Les nourrissons comme les personnes âgées sont touchées. Il est toutefois fortement recommandé de demander un avis médical lorsque que le sujet est adulte. Celui-ci aura pour objectif d’écarter des affectations bien plus graves et présentant des symptômes similaires comme une inflammation chronique de l’intestin. Agissez pareillement si vous êtes en surpoids, diabétique ou malade cardiaque. En effet, certains scientifiques affirment qu’un an sans soin pour votre problème de peau augmente de 10 % le risque de faire un accident vasculaire cérébral (AVC) dans les cinq ans. Vous comprenez dès lors mieux pourquoi vous devez prendre rendez-vous, aussi vite que possible, avec votre médecin traitant afin de préserver votre santé et d’éviter de prendre des risques.

Des formes légères et graves

Tout d’abord, il semble important de rappeler que, contrairement à une idée encore trop largement répandue aujourd’hui, cette maladie n’est en rien contagieuse. Ce n’est pas parce que vous vous trouverez à proximité d’une personne atteinte que vous serez à votre tour contaminé. Dans la très large majorité des cas, un simple examen de la peau suffit à établir de manière certaine le diagnostic. Pour les autres situations, on peut avoir recours à une biopsie cutanée. Cette étape va également servir à évaluer la gravité de la maladie. Certaines formes sont en effet qualifiées de légères et d’autres sont plus graves. Cette classification repose sur plusieurs paramètres dont la surface de la peau concernée. Si elle excède 10 %, le cas sera potentiellement considéré comme grave.

Des traitements efficaces

Oui, il est tout à fait possible de soigner le psoriasis ! Vous disposez même d’un large éventail de solutions. Si jamais un traitement n’engendrait aucune amélioration chez vous, n’hésitez donc pas à en changer ! Vous allez commencer par hydrater avec une crème votre peau que les plaques, rougeurs et autres boutons ne cessent de dessécher. Dans un deuxième temps, vous allez suivre un traitement à base de corticoïdes ou de vitamine D afin de réduire l’inflammation. Pour les cas les plus graves, les expositions régulières aux rayons ultraviolets ou encore des anti-inflammatoires puissants donnent d’excellents résultats. De nouvelles solutions intéressantes semblent de plus émerger comme par exemple la biothérapie.

Mieux vivre avec le psoriasis en goutte

En plus des traitements médicaux, certains gestes peuvent vous aider à mieux supporter les conséquences indésirables de la maladie. Préférez ainsi porter des habits ne provoquant pas de frottements excessifs sur la peau. Fuyez également les produits de beauté trop “agressifs” pour l’épiderme comme les parfums ou les déodorants conçus à base d’alcool. Attention également avec le maquillage. Heureusement, certaines marques ont développé des gammes spécifiques. Vous pourrez même y recourir afin de camoufler les éventuelles rougeurs présentes sur votre visage. Pour en savoir plus, prenez contact avec votre médecin généraliste ou votre pharmacien plutôt que de parcourir les pages internet. Enfin, montrez vous vigilant lors de votre toilette. Il est en effet fortement conseillé d’utiliser un savon surgras. Ce dernier est en effet bien plus doux que les autres produits habituellement utilisés.