Suivre l’actualité mobile en ligne

Réseaux 5G, écrans pliables, réalité augmentée, reconnaissance faciale sont entre autres les prouesses des technologies mobiles actuelles. On est très loin des premiers téléphones portables encombrants et lourds, avec un affichage digital. La recherche d’innovation pour se démarquer de la concurrence a conduit les constructeurs à produire des appareils mobiles sophistiqués.

Trois nouveaux smartphones pour Samsung

Samsung a présenté une nouvelle famille de smartphone haut de gamme, les Galaxy S21 5G. Ce sont trois nouveaux smartphones avec quelques améliorations par rapport à l’ancienne génération, mais pas plus. Ils utilisent tous le réseau très hauts débits 5G sans compromis. À noter qu’ils sont tous certifiés IP68.

Samsung Galaxy S21 ultra 5G : au programme, un écran Dynamic Amoled incurvé de 6,8 pouces avec une résolution maximale en 4 k à 120 Hz ou une définition QHD+ allant jusqu’à 144 hz. Il tourne sur Android 11 avec la surcouche One UI 3.1. Son processeur est la dernière génération de l’Exynos, la 2100. C’est une puce gravée en 5 nm. On y retrouve 8 cœurs répartis comme suit : 1 cœur Cortex-X1 à 2,9 GHz, 3 cœurs Cortex-A78 à 2,8 GHz, 4 cœurs Cortex-A55 à 2,2 GHz. L’Exynos 2100 est couplé avec un Mali G-71 de 14 cœurs. En fonction du modèle, l’appareil est équipé de 12 ou 16 Go de RAM et de 128, 256 ou 512 Go de stockage. Pour la partie photo, ce modèle possède 6 capteurs. Un capteur principal grand-angle de 108 mégapixels, un ultra grand-angle de 120 degrés avec 12 mégapixels, deux différents téléobjectifs de 10 mégapixels chacun, un capteur ToF et une caméra frontale de 40 mégapixels. Le zoom hybride peut atteindre un zoom x100. Il peut aussi filmer jusqu’à une résolution en 8 k à 30 images, en 4 k à 60 images et en 1080p à 120 images par seconde. La capacité de la batterie quant à elle est de 5000 mAh compatible avec une charge rapide de 25 W et une charge sans fil de 15 W. La galaxy S21 ultra est aussi compatible en charge inversée.

Le samsung galaxy S21 et S21+ : Ils embarquent tous les deux respectivement des écrans Dynamic Amoled 6,2 et 6,7 pouces plats, avec 120 Hz comme taux de rafraîchissement et une résolution en Full HD+. Pour la photo ils ont les mêmes capteurs c’est-à-dire, un capteur 12, 64, 12 mégapixels accompagnés d’une caméra frontale de 10 mégapixels. La capacité de leurs batteries est de 4000 mAh pour la S21 et 4800 mAh pour la S21+. Voilà les différences notables par rapport à la version ultra. Pour trouver les dernières nouveautes tele com, vous pouvez visiter www.helpmobile.fr.

Les AirTags et l’Apple Glass

Prévue pour une date de sortie cette année puis finalement reporter, apple compte sortir cette année 2021 ces petites trackers Bluetooth et les Apple Glass. La première annonce devrait être la sortie des AirTags. Ce sont des balises Bluetooth qu’on pourrait attacher à des objets susceptibles d’être perdus. Ils seraient alors faciles à retrouver. Autres faits surprenants, Apple annonce déjà l’introduction de son premier appareil à la réalité augmentée dès cette année. Il s’agit de l’Apple Glass. Il faut rappeler que la vision d’Apple est de l’introduire en 2025. Affaire à suivre.

HarmonyOS 2.0, bientôt adieu Android ?

Lancé en décembre 2020 en version béta, Huawei propose aux développeurs de rejoindre son programme. Le but est de séduire les développeurs pour enrichir leur système d’exploitation. Pour cela, Huawei n’a pas cherché à rendre son système complexe. Son programme se base sur les mêmes principes qu’un Android c’est-à-dire des structures de fichiers en XML et des applications codées en Java. En plus, il est livré avec plus de 15 000 API, qui sont en effet des interfaces qui facilitent le développement des applications. Ils ont aussi développé la Huawei DevCo Studio IDE pour une suite de développement. Les captures d’écran montrent une forte ressemblance du HarmonyOS avec l’EMUI 11 sur Android. Ils visent 42 modèles d’Honor et de Huawei, qui pourront migrer vers HarmonyOS. Puis après, son OS sera proposé à d’autres constructeurs chinois pour les aider à réduire leur dépendance à Google.n

Après Huawei, Xiaomi est aussi en liste noire !

Le géant chinois est accusé d’être une compagnie militaire communiste par les États-Unis. L’administration de Donald Trump privera Xiaomi à partir du 11 novembre 2021, de financement de la part des investisseurs américains. Après l’annonce de Washington, l’action de Xiaomi a directement chuté de 11 % puisque la capitale de l’entreprise repose aussi sur des fonds américains. Mais la situation n’est pas aussi catastrophique que celle subit par Huawei. Un smatrtphone Xiaomi peut encore notamment se procurer des services Google. La sanction ne s’agit que d’un bannissement financier, Xiaomi va pouvoir continuer à faire du commerce avec Google et les autres sociétés américaines. Ce ne sont pas seulement Huawei et Xiaomi qui sont dans la liste noire de l’administration de Donald Trump. Ils sont actuellement aux nombres de 11 entreprises.