Quelle est l’influence du sommeil sur notre vie ?

Il est bien connu qu’en psychologie et en médecine, l’un des domaines d’étude qui, aujourd’hui encore, est en partie enveloppé de mystère et suscite une grande curiosité est celui du sommeil. Même si ce dernier et les rêves sont des activités utiles et essentielles, et qu’il existe de nombreuses théories qui tentent d’expliquer pourquoi nous y sommes contraints, nous n’avons pas encore trouvé de réponses certaines et définitives sur la raison la plus profonde du sommeil et sur ce qui se passerait si nous ne rêvions pas.

Les effets du sommeil sur notre bien-être quotidien

Le manque de sommeil a de graves répercussions négatives sur notre corps et notre esprit. L’une des tortures les plus utilisées dans l’Antiquité était la privation de sommeil, qui provoquait des hallucinations, des délires et de graves altérations cognitives. Cependant, la véritable utilité du sommeil n’a pas encore été totalement révélée, bien que la théorie la plus acceptée soit que le sommeil nous permet d’organiser nos souvenirs et de systématiser notre apprentissage quotidien. Cependant, comment et par quels mécanismes cet effet est-il obtenu ?

L’activité onirique est également fondamentale pour notre bien-être, mais nous ne connaissons toujours pas les secrets de ce mystérieux processus. Ce qui est certain, toutefois, c’est que sans les rêves, nous n’obtiendrions pas cette sensation de repos et de soulagement du sommeil, que nous nous en souvenions ou non au réveil. En un mot : nos souffrances quotidiennes trouvent leur soulagement dans le sommeil.

Que nous dit la recherche scientifique ?

Une étude a révélé de nouvelles données sur les effets positifs de la conciliation des rêves. Un groupe de 35 volontaires, répartis en deux groupes, a été soumis à 150 images à fort impact émotionnel. Par la suite, un des deux groupes a été autorisé à dormir, tandis que les personnes de l’autre groupe sont restées éveillées pendant 12 heures. Après cette période, on leur a montré à nouveau les mêmes images, en enregistrant l’activité de leur amygdale (la région du cerveau responsable du traitement des émotions) par un scanner IRM.

Comme on le soupçonnait, on a découvert que le groupe qui avait dormi présentait une réduction significative de l’activité de l’amygdale cérébrale. Cela a également entraîné une baisse du niveau émotionnel de ces personnes, qui ont pu regarder les images avec moins d’anxiété que celles qui n’avaient pas dormi. Pendant la phase de sommeil paradoxal, en fait, les niveaux d’activité émotionnelle avaient diminué de manière significative. Apparemment, cela signifie que la phase REM joue une sorte de rôle “thérapeutique” sur nous, car elle contribue à atténuer les souvenirs et les angoisses de la veille, grâce à une activité chimique qui apaise la force émotionnelle.

Vous savez maintenant quoi faire lorsque vous vous sentez anxieux face à des problèmes et à un millier de responsabilités. Il est donc important de faire attention à la qualité et au nombre d’heures de sommeil. Souvent, nous faisons exactement le contraire. Lorsque nous nous sentons mal, nous ajoutons à nos émotions négatives l’habitude malsaine de dormir moins qu’il ne faut, mais cela ne fait qu’aggraver la situation. Bien dormir et pouvoir rêver ne résoudra pas vos problèmes du jour au lendemain, mais cela vous aidera certainement à vous sentir moins anxieux et à affronter les défis de la nouvelle journée avec un équipement supplémentaire.