Qu’est-ce qu’un opérateur de production en salle blanche ?

De nos jours, le monde du travail regorge de professions aussi innovantes que passionnantes. Parmi elles se distingue le métier d’opérateur de production en salle blanche. Ce dernier représente un métier à part entière, mais il faut admettre que les informations liées à ce poste restent floues pour plusieurs. Or, s’ils veulent réussir dans ce domaine, les nouveaux diplômés doivent prendre connaissance de ces renseignements. À cet effet, en quoi consiste le métier d’opérateur de production en salle blanche ? Quelles sont les missions et les compétences nécessaires pour réussir dans le domaine ? Réponses.

Description du poste

Avant tout, l’opérateur de production en salle blanche est un employé qui se préserve des micro-organismes et microbes. Il opère dans un lieu spécialisé nommé salle blanche. Les tâches afférentes au métier sont toutes aussi différentes que complexes, raison pour laquelle il demande un brin de logique et de la rigueur.

Dans la salle blanche, trois éléments sont inexorablement mis en valeur : la température, la pression et l’humidité. Les équipements de l’opérateur de production doivent donc s’approprier à la situation et la tâche à réaliser. Pour illustrer, le travailleur devrait porter une combinaison, un masque et des bottes. Il est essentiel de prendre les précautions pour ces vêtements, car l’opérateur intervient pour offrir de la propreté et anticiper toute contamination ou pollution du lieu ainsi que des matériels de travail. Dans ce contexte, des normes s’appliquent. Pour plus de détails, vous pouvez vous renseigner sur des sites comme www.norme-haccp.com.

À propos des tâches proprement dites, l’opérateur de production se charge du nettoyage et de l’assemblage des matériels utilisés. Il s’occupe également du réglage des constituants en utilisant un microscope. En outre, ledit salarié conditionne et contrôle les composants ainsi que les produits finis. Après une expérience réussie dans le domaine, l’opérateur en salle blanche pourra étendre ses connaissances en devenant technicien de production. Dans ce cas, la rémunération dépendra du savoir-faire et de l’expérience.

Définition de la salle blanche

Opérateur de production et salle blanche ne peuvent se dissocier l’un l’autre. Dans ce lieu particulier, la régulation de l’atmosphère représente une priorité et les opérations de fabrication font face à des procédures spécifiques.

Par définition, une salle blanche constitue un endroit où l’on maîtrise la prolifération des particules afin d’appliquer des mesures sanitaires particulières. La poussière ne devrait en aucun cas intégrer l’espace aménagé, les matériels informatiques et les équipements de production doivent se tenir loin de la saleté. En effet, la poussière risque d’endommager considérablement les appareils.

Suivant la norme ISO 14644-1, une salle ISO 8 ne tolère pas plus de 29 300 particules de 5 µm/m³. À titre d’exemple, une personne immobile propage approximativement 100 000 particules microscopiques inférieures à 50 µm. Voilà pourquoi ce travailleur doit porter les masques, combinaisons et autres accessoires indispensables. Puis, l’opérateur de production devrait témoigner de la rigueur dans le choix des matériaux employés en ce qui concerne le plancher, le plafond et les cloisons.

Les missions relatives au poste

Les missions dédiées à l’opérateur de production en salle blanche sont bien nombreuses et importantes. En premier lieu, il se charge des procédures d’intégration et d’assemblage minutieux. Ensuite, il doit être en mesure de contrôler soigneusement le niveau de l’humidité, la pression de l’air et la température. Il ne peut se passer du respect des modes opératoires et des fiches d’instruction.

Puis, l’opérateur de production en salle blanche régule les composants et les produits finis grâce à un microscope. Enfin, l’employé s’occupe de la maîtrise des équipements informatiques. À cet effet, l’opérateur de production doit avoir acquis les compétences en informatique ainsi que d’autres connaissances dans plusieurs systèmes personnalisés.

Les compétences et aptitudes requises

Avant d’aborder les aptitudes et compétences requises, il est primordial de préciser les formations à suivre pour pouvoir s’imposer au poste d’opérateur de production. Tout d’abord, comme dans la majorité des professions, il paraît évident que le baccalauréat s’avère essentiel. Cette fois-ci, l’étudiant devrait s’orienter si possible en chimie, en industrie de procédés, en électronique ou électrotechnique. D’autre part, l’aspirant au métier ne peut se détacher des connaissances relatives à l’hygiène, la qualité et la sécurité.

En ce qui concerne les compétences requises, la rigueur doit faire partie intégrante des qualités de l’opérateur de production en salle blanche. Vu que l’accomplissement des tâches paraît minutieux, l’agent doit dans ce sens être rigoureux et soucieux des petits détails. Ensuite, l’opérateur de production doit opérer de façon très méticuleuse puisqu’il travaille dans un environnement sanitaire.

Par exemple, il n’y a pas de marge d’erreur possible dans le réglage et l’injection des doses à prescrire. D’autre part, une fois arrivé dans la salle blanche, l’agent de production doit mettre en valeur des ressources physiques et mentales importantes. Et enfin, le métier requiert également de la dextérité et de l’habileté pour pouvoir s’épanouir dans le domaine.