Les différents types d’investissement en SCPI

La Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) est une société qui possède et gère un portefeuille de biens locatifs (appartements, commerces, bureaux, locaux industriels, etc.) pour un compte d’épargne. Il existe trois principaux types de SCPI. Selon vos objectifs financiers et votre situation personnelle au moment de la souscription, un type spécifique de SCPI peut être mieux adapté à votre profil. Vous pouvez également vous abonner aux différents types de SCPI en même temps pour poursuivre plusieurs objectifs de richesse en même temps.

SCPI : un modèle d’investissement immobilier pratique

Vous pensez qu’il convient d’investir dans l’immobilier. Quel que soit le secteur, les investisseurs sont cohérents. SCPI est fiable et rentable. Elle représente un bon moyen d’obtenir des actifs immobiliers de qualité, bien que votre investissement doive être réalisé selon vos attentes et surtout vos ambitions. Par conséquent, il y a autant de suggestions que d’investir dans n’importe quel type de scpi. Année après année, elle continue de s’étendre et offre d’autres domaines d’investissement possibles. Ses performances ne cessent de s’améliorer pour la recherche des besoins de chacun.

Bref, il s’agit d’acheter un bien immobilier et de le louer en respectant des normes strictes. Collectez les recettes en fonction des unités enregistrées dans SCPI. Ces actions sont obtenues à crédit ou en espèces. Elles peuvent également être obtenues par le biais d’une assurance-vie ou d’une mutualisation. L’investissement bénéficie principalement d’incitations fiscales. De même, la diversité intéressante des actifs est corrélée aux risques de loyers. Il s’agit du modèle d’investissement immobilier le plus répandu en France. Compte tenu de son marché dynamique, il transcende même la frontière entre la France et l’Europe. Son nouvel objectif est mondial. Aujourd’hui, avec une marge bénéficiaire de près de 6 %, c’est le meilleur moyen d’augmenter le capital ou son patrimoine immobilier. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.scpi-online.com.

La Société Civile de Placement Immobilier de rendement

Le rendement scpi répond pleinement à la définition proposée ci-dessus, c’est-à-dire qu’elle verse aux partenaires un revenu trimestriel en fonction du loyer perçu, des frais engagés et du nombre d’actions détenues par chaque partenaire. Par conséquent, le rendement est principalement évalué sur la base du revenu trimestriel versé, et le rendement moyen en 2016 se situait entre 4,5 % et 5 %. Comme pour toutes les SCPI, la valeur des actions SCPI de performance peut évoluer dans le temps.

En ce qui concerne les SCPI de rendement, les immeubles détenus en crédit-bail peuvent offrir une perspective de revenu fixe. Leur portefeuille d’investissement se compose généralement de biens spécialisés, tels que des bureaux, des entrepôts ou des locaux commerciaux. Ces SCPI ont pour but de répartir des revenus réguliers aux investisseurs, généralement au bout de quelques mois après la souscription (période d’acquisition). Les dividendes (équivalents aux loyers perçus par SCPI après déduction des frais de gestion) sont généralement versés chaque trimestre en fonction du nombre de parts possédées.

La Société Civile de Placement Immobilier fiscale

La SCPI fiscale est largement la même que la scpi de rendement (achats de titres, revenus trimestriels, frais administratifs, etc.). Cependant, elle présente des particularités importantes : elle permet aux partenaires de bénéficier d’incitations fiscales liées aux régimes particuliers (Pinel, déficits fonciers, Malraux, etc.) qui constituent leur patrimoine. Par conséquent, la SCPI fiscale est particulièrement attractive, mais cet investissement n’est pas sans restriction. En effet, les associés sont tenus de conserver leurs actions plus ou moins longtemps que ce qu’ils peuvent obtenir de l’investissement direct dans l’immobilier grâce aux incitations fiscales accordées par SCPI, mais ils doivent déménager le bien.

Quant au revenu de la SCPI fiscale, il était de 2 % à 2,5 % en 2016, soit la moitié de SCPI de rendement. Surtout dans certains cas, il est dû à un manque temporaire de revenus, ou dans d’autres cas, il s’agit du plafond de surveillance des loyers perçus par SCPI. Cependant, les bénéfices de ce type d’investissement pour les partenaires doivent bien entendu être évalués en termes de bénéfices, et ils doivent également être évalués en termes d’incitations fiscales tirées des bénéfices.

La Société Civile de Placement Immobilier de plus-values

Comme son nom l’indique, la SCPI a pour objectif de créer de la valeur pour ses partenaires en investissant dans des biens immobiliers à fort potentiel de valorisation, et donc capable d’engendrer des plus-values ​​substantielles en quelques années. Pour cette raison, les sociétés de gestion s’engagent souvent dans des propriétés anciennes, généralement à des conditions particulières : maisons soumises à des baux légaux en 1948 (loyers limités et généralement bien inférieurs aux prix du marché), acquisition de la propriété à vie, appartements habités, bien nécessitant de gros travaux, etc.

Par conséquent, la SCPI de valeur n’est pas utilisée pour distribuer un revenu régulier, mais un coupon annuel unique, dont le montant est extrêmement volatil et peut être nul. Les résultats de la SCPI de plus-values doivent être appréciés principalement en raison de la variation de leur valeur de l’action, car les revenus versés par ces scpi sont spécifiquement instables. Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier sont des produits mixtes, la moitié des produits immobiliers et l’autre moitié des produits financiers. Cela se reflète particulièrement dans les gains en capital. Pour bien comprendre le mécanisme, vous devez savoir de quelle valeur ajoutée il s’agit. Lors de la revente d’actions, les associés n’ont pas besoin d’imposer les gains en capital. Cependant, le système fiscal dépend à nouveau de l’identité des partenaires.