La biomasse-énergie, la principale source d’énergie renouvelable en France

La biomasse-énergie

La biomasse-énergie se positionne comme la principale source d'énergie renouvelable en France ; cette position dominante s'explique par une production d'énergie surpassant les autres sources d'énergie verte. En plus de sa contribution à la production d'énergies renouvelables, la biomasse favorise la réduction de la dépendance aux énergies fossiles. C'est pourquoi, la France accroit son rôle majeur à échelle européenne en augmentant sa production et sa consommation de biomasse solide à des fins énergétiques.

Énergie biomasse : production d'énergie, énergies fossiles et biomasse solide

La tendance actuelle pousse vers l'exploitation des énergies renouvelables, et la biomasse représente plus de 55% de la production finale d'énergies renouvelables dans le pays. Cette source d'énergie, obtenue à partir de biomasse solide telle que le bois, les déchets agricoles et les résidus forestiers, constitue une alternative viable aux énergies fossiles.

La biomasse : plus de 55% de la production finale d'énergies renouvelables en France

La biomasse, principalement le bois-énergie utilisé pour le chauffage, est la première source d'énergies renouvelables en France. Elle représente plus de 55% de la production totale d'énergies renouvelables dans le pays, dont 33% pour la biomasse solide, 8,4% pour les biocarburants, 4,4% pour le biogaz et 4,4% pour les déchets renouvelables. Bien que dominante, seulement un quart du potentiel de la biomasse-énergie est actuellement exploité en France, laissant des perspectives de croissance importantes pour cette filière dans les objectifs gouvernementaux à atteindre d'ici 2030.

La réduction significative de la dépendance aux énergies fossiles

La biomasse, source d'énergie renouvelable produite à partir de matières organiques végétales ou animales, permet de réduire la dépendance aux énergies fossiles non renouvelables comme le pétrole, le charbon et le gaz naturel. En remplaçant ces combustibles fossiles par la biomasse dans la production d'électricité, le chauffage et les transports, leur consommation et les émissions de CO2 associées diminuent. La biomasse valorise également les déchets organiques agricoles, forestiers ou industriels au lieu de les gaspiller, créant ainsi une boucle vertueuse qui contribue à l'indépendance énergétique. Bien que des défis subsistent, cette source d'énergie verte apparaît comme une solution pour réduire la dépendance aux énergies fossiles et leurs impacts environnementaux.

La France, acteur majeur européen : production et consommation de biomasse solide à des fins énergétiques

La France est un acteur majeur dans la production et la consommation de biomasse solide à des fins énergétiques en Europe. En 2020, sa production primaire de biomasse solide s'élevait à 110 TWh (térawatt-heure, une unité de mesure d'énergie équivalente à un trillion de watts-heure), principalement du bois sous diverses formes, tirée par une demande croissante dans le secteur énergétique. La biomasse solide est majoritairement destinée à produire de la chaleur, notamment dans le secteur résidentiel où le chauffage individuel au bois représentait environ 60% de la chaleur renouvelable en 2014. Bien que devenue importatrice nette de bois-énergie depuis le début des années 2010, la France reste un producteur et consommateur de premier plan de cette source d'énergie renouvelable, principalement pour répondre aux besoins de chauffage résidentiel et industriel. Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site edfenr.com.

Une production d'électricité et de chaleur renouvelables : électricité d'origine renouvelable et production de chaleur grâce au chauffage individuel au bois

La biomasse permet une production d'électricité d'origine renouvelable dans les centrales biomasse ; le processus consiste à brûler de la biomasse (bois, déchets végétaux, etc.) pour chauffer de l'eau et produire de la vapeur. Cette vapeur fait ensuite tourner une turbine couplée à un alternateur, générant ainsi de l'électricité renouvelable.

La biomasse est également largement utilisée pour le chauffage individuel, qui représente une source majeure de production de chaleur renouvelable à partir du bois en France. Environ 92% de la biomasse solide est destinée à produire de la chaleur, à l'échelle individuelle avec les poêles à bois ou via des chaufferies biomasse collectives.

La combustion directe de la biomasse, appelée "voie sèche", est un moyen efficace de valoriser cette ressource renouvelable et permet de produire à la fois de l'électricité dans les centrales et de la chaleur pour le chauffage individuel ou collectif. Le chauffage individuel au bois constitue d'ailleurs le principal usage de la biomasse énergie en France, devant la production d'électricité dans les centrales biomasse.

Une reconnaissance officielle malgré les débats : une source d'énergie à faibles émissions de carbone malgré un caractère durable faisant l'objet de remises en question

L'énergie issue de la biomasse est officiellement reconnue comme une source d'énergie renouvelable à faibles émissions de carbone, mais son caractère durable fait l'objet de débats et de remises en question.

La biomasse est considérée comme une énergie renouvelable, car elle provient de ressources naturelles susceptibles d'être renouvelées (bois, résidus agricoles, etc.). Son utilisation est vue comme un facteur de réduction des émissions de gaz à effet de serre par rapport aux énergies fossiles, bien que dans des proportions variables selon les filières. C'est pourquoi, la biomasse bénéficie d'une valeur d'émission nul ou très faible dans les réglementations comme le système européen d'échange de quotas d'émissions.

Le caractère durable de la biomasse-énergie est pourtant remis en question pour plusieurs raisons :

  • Le risque de surexploitation des ressources naturelles et d'impacts négatifs sur la biodiversité et les écosystèmes si la biomasse n'est pas exploitée de manière raisonnée et durable.

  • Les émissions de gaz à effet de serre liées au transport de la biomasse sur de longues distances peuvent annuler les bénéfices climatiques.

  • Le fait que la biomasse soit plus utile sur le plan climatique pour des usages matériels (construction, textile, chimie) permet un stockage durable du carbone, plutôt que pour la production d'énergie qui relâche le CO2.

Bien que reconnue comme une énergie renouvelable à faibles émissions, la durabilité de la biomasse-énergie fait débat et dépend de conditions strictes visant à encadrer les filières d'approvisionnement et les modes de production.

Quels sont les besoins nutritionnels d’un chien adulte ?
Qu’est-ce qu’un bracelet FYVE ?

Plan du site