Devenir propriétaire : comment bien assurer son premier appartement ?

propriétaire
Lorsque vous venez d’acquérir votre premier appartement, vous souhaitez certainement faire les bonnes démarches et cela commence par le choix du bon assureur. Cependant, vous hésitez sur la bonne démarche à entreprendre devant la multitude des offres existantes. Rassurez-vous, nous vous expliquons tout à travers cet article.

Pour quelles raisons devriez-vous vous rapprocher d’un assureur ?

À partir du moment où vous êtes propriétaire d’un bien immobilier, il est impératif d’assurer les parties privatives de votre appartement. Par exemple contre un risque d’explosion, d’incendie, un dégât des eaux etc. D’autre part, votre contrat peut également couvrir des garanties supplémentaires comme le vandalisme et le vol. À partir du moment où vous êtes assuré, votre compagnie vous remettra une attestation. Un document particulièrement précieux qui peut également être demandé dans certaines circonstances, notamment en cas de sinistre. Sachez également que votre attestation est un document parfaitement valable afin de justifier votre domicile.

Pourquoi devriez-vous choisir un contrat multirisque ?

Si vous désirez obtenir le meilleur niveau de garantie, aucune hésitation possible en choisissant un assureur vous proposant un contrat multirisque habitation. Comme son nom l’indique, vous bénéficiez d’une indemnisation de votre appartement si jamais des dommages sont occasionnés. Pour cela, vous pouvez vous rendre sur le site lolivier.fr pour obtenir des informations complémentaires. Concernant le montant de votre contrat, il sera bien évidemment variable par rapport à la surface et à la configuration de celui-ci. De ce fait, vous trouverez différentes formules dans une assurance habitation. Mais dans tous les cas, le contrat s’applique sur le dégât des eaux, l’incendie, les événements climatiques, les catastrophes naturelles, les attentats, le vandalisme, le vol et le bris de glace. Des services associés sont également disponibles comme la possibilité de vous reloger si jamais un incident majeur se produit. Une défense pénale s’avère également utile lorsque vous avez le moindre litige.

Comment fonctionne le système de garantie

Une fois que vous avez pu acheter votre appartement, il est indéniable de vous intéresser aux différents niveaux de garantie sur votre contrat multirisque. Si jamais un sinistre se produit, une indemnisation s’applique par rapport aux garanties que vous avez préalablement choisies et bien évidemment en prenant en considération la hauteur du capital mobilier. Une fois de plus, ces différentes informations sont directement inscrites au moment de la souscription du contrat. Vous devez donc déterminer globalement la valeur des biens contenus dans votre habitation en y incorporant les vêtements de marque, le matériel audiovisuel, informatique, les meubles, l’électroménager et tout autre objet de valeur. Avec une définition au plus juste, il vous sera possible de définir avec précision la hauteur de votre capital mobilier. Mais n’oubliez pas qu’après quelques années, une dépréciation s’applique naturellement. Mais la garantie fondamentale d’un contrat multirisque reste incontestablement la responsabilité civile. Elle concerne les dommages corporels ou matériels que vous occasionnez à une tierce personne depuis l’un des membres de votre foyer.

Choisissez uniquement la responsabilité civile si vous disposez d’un budget limité

Si jamais une personne vivant dans votre foyer occasionne des dommages involontairement à des personnes étrangères à votre domicile, la responsabilité civile s’applique. Certes, elle reste plus limitée au niveau des garanties, mais il s’agit tout simplement du minimum obligatoire. Imaginons que l’un de vos enfants casse une vitre chez l’un de vos voisins, les conséquences de cette fâcheuse situation seront prises en charge par la garantie. Cela peut également concerner des répercussions corporelles sur une tierce personne.

Quelques vigilances s’imposent avant de souscrire votre contrat multirisque

Peu importe le choix de votre assureur, ne vous intéressez pas uniquement au montant de votre prime d’assurance. En effet, il peut subsister de très grandes disparités d’un logement à l’autre, en fonction de sa taille, mais également en fonction de sa région. Intéressez-vous de plus près au plafond de garantie, mais également par rapport aux franchises lorsqu’elles sont présentes. Par exemple si vous avez un bris de glace, votre contrat multirisque peut vous couvrir. Cependant, il arrive parfois que la franchise corresponde au montant de la réparation. C’est une situation qui ne vous est donc pas favorable. Au-delà des garanties présentes dans le contrat, examinez également avec la plus grande attention les exclusions de garantie. Ce sont des clauses particulières souvent présentes en bas de page et si vous avez du mal à les comprendre, n’hésitez pas à vous faire aider par un juriste ou un expert du droit. Mais dans tous les cas, n’oubliez pas de souscrire un contrat multirisque afin d’avoir l’esprit tranquille, mais également d’être en parfaite légalité vis-à-vis de la loi.


5 idées de cadeaux pour aider un proche à arrêter de fumer
Réparer sa voiture : 5 interventions à faire soi même