Cyclotourisme : 6 conseils pour préparer son premier voyage à vélo

Votre décision est enfin prise ! D’ici à quelques semaines, vous vous lancerez sur les routes pour un long voyage à vélo. Pour que cette première expérience soit pleinement réussie, il est primordial de réaliser une bonne préparation. Vous trouverez dans le texte ci-dessus la liste des priorités à gérer avant votre départ.

1. Choisir le bon vélo

Cela paraît une évidence, mais il est bon de rappeler que, sans une bonne monture, vous n’irez pas bien loin ! Celle-ci doit être adaptée à votre morphologie et, dans l’idéal, vous effectuerez quelques kilomètres pour l’essayer avant de partir à l’aventure. Cela vous permettra ainsi de vérifier la fiabilité et le confort de votre deux roues. N’oubliez pas non plus de prévoir des pneumatiques conçus pour le type de chemin que vous allez parcourir (bitume, chemin, etc.), ainsi que des freins de qualité pour votre sécurité. Certains d’entre vous peuvent être également tentés d’effectuer ce voyage en vélo électrique (ou plus exactement vélo à assistance électrique). S’ils permettent de parcourir des distances plus importantes sans dépense physique excessive, les vélos électriques ont l’inconvénient d’être plus coûteux, plus lourds et surtout plus sujets aux pannes mécaniques qu’un vélo de route classique ! La bonne astuce consiste peut-être à en louer un pour effectuer quelques courtes sorties de test avant d’investir ?

2. La destination

Ce choix dépendra avant tout de vos envies, de votre tempérament, mais également de votre capacité à avaler les kilomètres. Si vous envisagez de partir à l’étranger, il est fortement recommandé de partir vers un pays que vous connaissez déjà un peu et dont vous maîtrisez la langue. Vous pourrez ainsi entrer en relation avec les habitants et cela pourra vous être très utile en cas de danger. Renseignez-vous également au sujet de l’état des routes ou pistes que vous emprunterez. Internet constituera une mine d’information pour cela. Il existe en effet forcément un ou plusieurs aventuriers cyclistes qui ont déjà effectué l’un des déplacements ou même trajets complets que vous envisagez de faire. N’oubliez jamais que le cyclotourisme, c’est avant tout du partage et des échanges !

3. Le trajet

Il ne vous sera plus utile désormais de partir avec plusieurs cartes routières. Vous pouvez en effet vous servir du GPS de votre smartphone. Vous serez instantanément repéré (impossible donc de vous perdre) et il suffira de saisir votre lieu de destination pour que le trajet se calcule de manière automatique en fonction de vos préférences (petits chemins, grands axes, etc.). La technologie vous permet même de connaître les lieux intéressants se trouvant sur votre route. Pratique pour trouver un lieu de restauration ou un réparateur de cycle durant votre voyage, n’est-ce pas ?

4. L’hébergement

Vous devrez obligatoirement faire vos choix concernant l’hébergement pour les différentes étapes avant le départ. Dormirez-vous par exemple à l’hôtel ? Chez l’habitant ou dans un camping ? Vous intégrerez bien sûr dans votre réflexion les conditions climatiques prévues durant votre périple. Effectuez dès à présent les réservations ! Cela vous évitera ainsi de trouver porte close, surtout si vous avez l’intention de partir durant une période à forte fréquentation touristique.

5. L’équipement indispensable

Lorsque l’on voyage à vélo, certains équipements deviennent essentiels. On ne parle pas ici du casque (dont le port est imposé aux enfants et fortement recommandé aux adultes) mais plutôt des vêtements de pluie (placés sur le porte-bagages en cas de soleil) ou encore d’un kit de réparation en cas de crevaison. Gardez bien à l’esprit qu’il ne faudra surtout pas trop vous encombrer. N’emmenez avec vous que le strict nécessaire et oubliez le superflu. Si vous ne savez pas comment vous équiper, n’hésitez pas à vous inspirer des aventuriers partis avant vous ! Vous n’aurez qu’à suivre leurs conseils pour parer à toute éventualité ou presque.

6. Faire face aux imprévus

Même si votre préparation semble idéale, elle ne vous assurera totalement pas contre les imprévus. Durant un voyage, surtout à vélo, des péripéties peuvent tout à fait se produire ! Il n’est pas rare de faire face à une panne, à une erreur de trajet ou bien à une irrésistible envie de s’éloigner de l’itinéraire prévu. Vous pouvez également faire face à une “panne de jambes” qui vous obligera à prendre une ou plusieurs journées de repos afin de bien récupérer sur le plan physique. Tous ces imprévus constitueront la base des histoires incroyables que vous raconterez une fois rentré chez vous !