Conseils et astuces pour réussir son tuning moto

Le tuning, ou l’art de modifier un engin pour le rendre différent, concerne aussi bien les voitures que les motos. Il en résulte des objets de collection qui font la joie de leurs propriétaires. Cependant, réaliser un tuning n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Découvrez 5 conseils pour bien réussir le tuning de sa moto.

Réaliser un tuning d’accessoirisation

Il existe deux types de tuning : l’accessoirisation et la customisation. Chacun de ces deux types permet d’agir sur l’esthétique, la performance et le confort, avec cependant, des différences.

Tuning esthétique

Réaliser un tuning esthétique est l’une des premières choses à faire lorsqu’il s’agit de transformer sa moto. Plusieurs options sont possibles en ce qui concerne le tuning esthétique et voici quelques-unes des modifications que vous pouvez apporter sur votre véhicule :

  • Kits de décoration : les kits déco pour moto sont un ensemble d’autocollants ou de stickers que vous pouvez utiliser pour refaire la décoration de votre moto. Vous pouvez utiliser les kits autocollants pour moto pour réaliser ce travail. Certains fabricants proposent aussi des kits déco personnalisés pour un tuning esthétique à votre image.
  • La peinture : en dehors des kits déco, vous avez la possibilité d’utiliser la peinture. Une couleur uniforme ou plus élaborée peut suffire au relooking de la moto. Mais dans ce cas, il va falloir aller vers des artistes spécialisés capables de vous satisfaire pleinement.
  • Les accessoires : il est également possible de remplacer certains accessoires de finition comme les vis, les leviers de freins ou encore les embouts de guidon pour une meilleure esthétique. Pour ce faire, opter pour des matériaux plus nobles tels que le titane ou l’aluminium.

En dehors de ces éléments, l’éclairage et la plaque d’immatriculation sont aussi des parties qui peuvent être modifiées pour un joli visuel.

Tuning confort

Toutes les motos ne nécessitent pas un tuning confort parce que certaines sont déjà bien dotées à ce niveau. Cependant, beaucoup de tuners aiment apporter cette touche à la moto pour la rendre encore plus confortable. Pour faire un tuning confort, voici quelques éléments dont il faut tenir compte :

  • Le pare-brise : il vise à dévier l’air afin de protéger le casque et le buste du conducteur de la pluie et du vent.
  • La selle-confort : selles chauffantes, rembourrées avec du gel ou de la mousse, vous avez de larges options pour trouver la selle la plus confortable pour vous.
  • La jupe : elle permet de recouvrir les jambes du motard pour les protéger de la pluie et du froid.

Les bagages et les poignées sont aussi d’autres façons d’améliorer le confort sur la moto.

Tuning performance

Le tuning performance intervient généralement sur trois points : l’allègement de la moto, la partie cycle et le moteur.

  • L’allègement de la moto : ce procédé vise à améliorer l’ensemble des performances de la moto (maniabilité, accélération,…) en l’allégeant. Pour ce faire, certaines parties du cadre peuvent être remplacées par des composants plus légers. Pensez à utiliser des pièces de carénage ainsi que des garde boue plus fins. Les roues et la batterie d’origine peuvent aussi être remplacées par des modèles plus légers.
  • La partie cycle : elle est liée à la tenue de route de la mo to. Pour réussir le tuning de la partie cycle, il est possible de remplacer les pneus ainsi que les suspensions d’origine par des modèles plus performants. L’amélioration du système de freinage est aussi une option pour optimiser la performance de la moto.
  • Le moteur : il permet d’avoir plus de puissance. Pour bien réussir le tuning de cette partie, vous pouvez agir sur des éléments tels que le filtre à air, la ligne d’échappement ou la puce électronique impliquée dans la gestion de l’injection et de l’allumage du moteur.

Réaliser un tuning de customisation

Même si l’accessoirisation et la customisation agissent sur les mêmes éléments, cette dernière vise principalement à réaliser une transformation complète de l’engin afin qu’il soit totalement différent du modèle de départ et unique sur le marchéLes améliorations qui seront réalisées vont donc nécessiter des pièces de construction unique. Si vous souhaitez réaliser une customisation, vous pouvez vous tourner vers des ateliers spécialisés. Par contre, si vous avez des connaissances suffisantes en mécanique et les outils adaptés, vous pouvez le faire vous-même.

Carte grise et assurance

Le tuning entraîne une modification des caractéristiques d’un engin. De fait, celles-ci ne sont plus conformes à ce qui est mentionné sur la carte grise. Par conséquent, vous risquez de recevoir des amendes en circulation. Pour éviter cela, vous devez adresser une déclaration au préfet complétée par la carte grise de l’engin modifié. Vous devez aussi faire attention à l’assurance, car lors d’un accident, l’assureur peut refuser sa garantie sous prétexte que le véhicule ne correspond plus à celui indiqué dans les conditions du contrat d’assurance. Veillez donc à ce que ces informations soient à jour pour que le tuning de votre moto ne soit pas problématique en cas de sinistre.