Aménagement d’une cave sur-mesure : les 5 règles d’or

Aménagement d'une cave

Publié le : 21 juin 20236 mins de lecture

Afin de faire déguster un bon vieux vin à ses invités, il faut offrir à la boisson un cadre bien adapté pour un vieillissement lent et harmonieux, et ce, quel que soit le niveau de la pièce (sous-sol, box, garage). L’aménagement d’une cave à vin doit être effectué dans des conditions strictes pour optimiser la conservation et sécuriser la qualité. Aussi, si vous prévoyez de réaliser un projet d’aménagement pour une cave à vin sur-mesure, découvrez les 5 règles d’or respecter impérativement.

Un espace de stockage adapté

La réalisation d’un projet d’aménagement de cave est assez délicate au niveau du choix de l’espace de stockage. Effectivement, de nombreux choix s’offrent à ce sujet, pour ne citer que la cave à vin prête à l’utilisation en différents modèles, ou encore le sous-sol ou garage bien aménagé. La cave à vin au sous-sol représente l’option idéale dans la mesure où l’espace creusé offre les meilleures conditions pour conserver le vin. L’aménagement de cave ne doit en aucun cas être improvisé surtout au vu des contraintes de conservation. Toujours est-il qu’à l’époque actuelle, il existe plusieurs solutions pour y arriver en fonction de son budget.

La pièce destinée à la cave doit être stable, soit sans vibration. Les vibrations risquent de troubler le vin, surtout dans un meuble ou dépôt en suspension. Aussi, il est important de veiller à garantir une bonne isolation dans la pièce, de manière à éviter l’exposition aux vibrations diverses (motos, métro, appareils ménagers…). Le cas échéant, il faudrait installer un climatiseur ou opter pour des armoires à vins électriques.

Dans le même thème : Découvrir des produits qui permettent de stocker du carburant

La stabilité de la température

La température idéale dans la cave à vin est de 12°C. Les chocs thermiques sont défavorables au vin, d’où la nécessité de veiller à éviter les écarts brusques et privilégier les variations lentes. Le passage de température intersaison doit afficher entre 10 et 15°C pour ne pas altérer la conservation. En aucun cas, la température ne doit monter à 20°C ou descendre en dessous de 7°C, sinon, il faudrait recourir à une climatisation pour préserver le vin.

Dans le cadre de la stabilisation de la température, l’option de rangement intervient, notamment au niveau de l’organisation des supports, que ce soit des caisses en bois, casiers individuels ou rangements muraux. Quel que soit le modèle choisi, les bouteilles doivent être placées en position couchée (horizontale). Chez bloc-cellier.fr, vous aurez un large choix adapté à votre projet.

Pour plus d'informations : Comment bien organiser sa cave ?

Le taux d’humidité élevé

Un taux d’humidité de 70 à 80 % est nécessaire pour que les bouchons puissent adhérer à la paroi de la bouteille sans risque de séchage. Pour y arriver, il vaut mieux privilégier les sols en terre battue, recouverts de gravier ou de sable. Ces sols pouvant être arrosés permettent une régulation naturelle de l’humidité. Sinon, une cave trop sèche favorisent la fuite des bouteilles et trop humide, elle est bénéfique aux étiquettes qui moisissent.

Il est possible de choisir un revêtement de sol imperméable, traité à l’insensibilité à l’humidité. Cela peut être du marbre, de la pierre naturelle ou de la céramique, autant de matériaux favorables pour limiter le risque d’humidité dans la cave.

Une peinture anti moisissure peut être d’une grande aide pour renforcer les conditions de bonification du vin. Des planches en bois sur les murs peuvent aussi être adoptées pour la création d’un environnement adéquat afin de bien conserver ses bouteilles de vin.

Une pièce obscure et bien aérée

Le vin et la lumière sont des ennemis jurés. Effectivement, les rayons UV sont totalement défavorables au vin. De ce fait, lors de l’aménagement de la cave à vin, il vaut mieux privilégier un éclairage doux, de préférence filtrant. D’autre part, il est recommandé de n’allumer cet éclairage qu’en cas de besoin pour préserver le niveau de luminosité basse.

L’aération non adaptée génère de nombreux méfaits sur les bouteilles entreposées dans la cave à vin. Ainsi, sans une bonne ventilation et aération, les bouchons et les étiquettes seront les cibles parfaites des moisissures.

Un endroit éloigné des odeurs anormales

Le vin peut être conservé pendant de nombreuses années dans la cave, et au cours de ce long séjour, la transmission des odeurs représente un grand risque. Les odeurs les plus redoutables sont celles du fuel et de la peinture, mais les pires sont sans aucun doute, l’arôme des légumes dont l’ail et l’oignon. Il s’agit d’un facteur qui gâte totalement la saveur de la meilleure bouteille.

Par ailleurs, l’utilisation des insecticides dans le cadre de la lutte contre les acariens peut être un risque énorme pour les bouchons dans la mesure où l’odeur des produits est très tenace.

La technologie de pointe dans les destructeurs de documents : une protection accrue des informations sensibles
Pharmacies de garde dans le Val d’Oise : où se rendre en cas d’urgence médicale ?

Plan du site