5 choses à savoir sur les fiduciaires

Le terme fiduciaire englobe un large éventail de compétences et de domaines. De nombreuses grandes entreprises font d’ailleurs appel à une fiduciaire sans forcément savoir de quoi il s’agit. Durant plusieurs années, ces professionnels se sont cantonnés à des missions traditionnelles, mais leur rôle a quelque peu évolué à présent. Vous découvrirez ici 5 choses importantes à connaître sur les fiduciaires et leur environnement.

La définition

La fiduciaire peut être une personne physique, une personne morale ou une institution. Elle intervient généralement dans la gestion administrative d’une entreprise. Une fiduciaire au Luxembourg accompagne par exemple les entreprises depuis leur création. Le préfixe « fi » du terme fait allusion aux finances, qui constatent une part importante de son travail. Il arrive de confondre une structure fiduciaire à des sociétés d’expertise comptable, mais les compétences des fiduciaires vont bien au-delà. C’est un individu ou une entreprise qui constitue un allié de taille dans la création d’entreprises notamment en Suisse. En réalité, il n’est pas aisé d’avoir une définition précise des fiduciaires. On retient néanmoins qu’il s’agit de personnes ayant les compétences et capacités nécessaires pour vous accompagner dans la gestion de votre entreprise sur divers plans.

Les différents types

Vous avez d’abord les fiduciaires administratifs. Ce sont eux qui se chargent du contrôle de gestion des entreprises. Elles facilitent les démarches notamment au niveau des déclarations sociales, fiscales et de la constitution des dossiers de création ou de transfert d’entreprise. Au nombre de ces derniers, se trouvent aussi des fiduciaires investisseurs qui se chargent de tous les investissements de divers ordres pour l’entreprise. Vous avez ensuite les fiduciaires testamentaires. Ces derniers s’occupent des biens et du patrimoine des personnes qui leur en confient la responsabilité. À la suite du décès de ces personnes, ce sont les fiduciaires qui s’occupent de la succession ou de la cession d’un bien particulier. Pour finir, vous avez la filière fiduciaire qui n’a rien à voir avec les autres types.

Il s’agit en effet de la branche de l’économie qui s’occupe de la délivrance et de la collecte des billets d’argent partout en France. Il existe à cet effet des monnaies dites fiduciaires qui ne peuvent être converties en métaux. En ce sens, la banque de France prévoit de piloter différents projets afin de moderniser cette filière. Ce qui aura pour effet de la rendre plus adaptée aux défis économiques actuels.

Les missions

Jusqu’alors, la mission principale et unique des fiduciaires était de s’occuper de l’établissement des comptes des entreprises qu’ils représentent de façon annuelle. Avec l’avènement des logiciels de traitement de données financières, les chefs d’entreprise eux-mêmes se chargent d’une partie de cette tâche. Désormais, en plus de l’aspect financier, les fiduciaires s’occupent aussi d’orienter et de conseiller les entreprises. Qu’il s’agisse de grandes entreprises ou des PME (Petites et Moyennes Entreprises), les fiduciaires ont pour mission d’apporter leur expérience et leur expertise à la société qui les emploie. Ces agents fiduciaires interviennent aussi bien lors de la création, de la fusion, de la croissance et à toutes les étapes du développement d’une entreprise. En réalité, les besoins de chaque entreprise varient selon son type et ses objectifs. Il est alors utile de se laisser guider par un expert qui saura apporter la stratégie adéquate à l’évolution de la structure.

Leurs rôles auprès des entreprises et des particuliers

Les particuliers se tournent beaucoup plus vers les fiduciaires testamentaires pendant que les entreprises optent pour les fiduciaires administratifs. Ces derniers jouent à la fois le rôle de conseiller et de guide dans les prises de décisions structurelles et financières. En ce qui concerne le volet administratif et financier, les fiduciaires assurent les formalités bancaires, la domiciliation d’entreprise, les audits, les révisions et bien d’autres. Elles sont disponibles pour des entreprises nouvellement créées, en cours de création, mais aussi pour des entreprises qui traversent des difficultés. Certaines fiduciaires sont en outre en mesure de se spécialiser dans l’un ou l’autre de ces domaines (finance, administration, fiscalité, etc.) pour des expertises plus poussées. Elles s’associent ensuite avec d’autres experts pour une prestation complète.

L’avantage de demander leurs services

Recourir à l’expertise d’une fiduciaire permet à l’entreprise d’optimiser au mieux sa trésorerie. En effet, la principale mission d’une fiduciaire est de traiter l’information financière de manière efficace de façon à améliorer la trésorerie des entreprises. Pour mener des actions de développement, la tenue d’une trésorerie saine est indispensable. Les fiduciaires opèrent un contrôle de gestion pour permettre à l’entreprise de disposer de finances optimisées. Elles donnent aussi des astuces pour aider les entreprises à économiser sur leurs impôts. D’un autre côté, la fiduciaire accompagne les chefs d’entreprise pour faire face à des situations diverses. En cas de crise ou d’un problème majeur, la fiduciaire pourra orienter l’entreprise vers des experts pour régler le problème. Le chef d’entreprise bénéficie ainsi de conseils personnalisés adaptés à chaque situation.

Pour finir, les agents en fiducie sont d’excellents alliés pour les jeunes qui se lancent dans l’entrepreneuriat ou pour certaines professions libérales qui désirent mettre sur pied une société. Les fiduciaires les accompagnent dans les démarches de création en leur expliquant les règles à suivre et les erreurs à éviter.