4 choses à savoir avant de demander un crédit à la consommation

Vous souhaitez financer vos vacances, réaliser une nouvelle décoration de votre intérieur, acheter une nouvelle voiture ou bien vous procurer un nouvel équipement électroménager. Les facilités de paiement vous aident à gérer votre budget mensuel, en vous permettant de payer vos achats en plusieurs fois. Mais attention à ne pas se laisser happer par la spirale de l’endettement. Voici quelques points à éclaircir avant de demander un prêt à la consommation.

Familiarisez-vous avec le concept de crédit à la consommation

Le prêt à la consommation est un système qui permet le paiement en plusieurs fois d’un bien de consommation. Il est accordé par une banque ou un site marchand. Ainsi, il peut soit répondre à un besoin urgent d’une trésorerie pour réaliser un projet, soit être utilisé pour acquérir un bien précis selon le contrat souscrit par le client. Dans le premier scénario, l’établissement de commerce qui propose cette formule aux clients leur donne l’avantage d’acheter un bien de consommation en plusieurs tranches. Le paiement du montant total se fait petit à petit, suivant un échelon. Il peut aller jusqu’à des tranches de vingt paiements en fonction des moyens du client et du prix du bien. C’est une démarche intéressante si l’on ne dispose pas du budget nécessaire pour l’achat en un paiement complet, mais elle est plutôt recommandée pour l’acquisition d’un bien onéreux. Payer son équipement en trois voire quatre tranches sans frais supplémentaires est également une option intéressante si l’on ne souhaite pas contracter un crédit à la consommation. Ce système est régit par le Code de la Consommation, en particulier pour les paiements supérieurs à un délai de trois mois.

Évaluez votre capacité d’endettement 

Le taux idéal est de 33 % de vos revenus mensuels. Si vos dettes constituent plus de 33 % de vos revenus, vous entrez dans la fourchette des personnes mal-endettées et au-delà de 55 %, vous êtes surendetté. Pour calculer ce taux, l’ensemble de vos charges mensuelles sont divisées par vos revenus fixes. Le résultat de ce premier calcul est multiplié par 100, ce qui donne le taux recherché. En plus simple: taux d’endettement = (charges/revenus )x 100. Des simulateurs en ligne peuvent vous aider également à identifier votre capacité de vous endetter, selon votre salaire et les charges fixes mensuels qui vous incombent. Avant de demander à obtenir un prêt, veillez à avoir un budget capable de soutenir les versements régulièrement sans vous ruiner ou vous mettre en danger.

Identifiez le type de crédit de consommation qui vous convient

Il y a plusieurs types de prêts à la consommation. Si vous contractez un prêt pour acheter un bien comme une voiture, un équipement particulier, l’enveloppe qui vous sera accordée est appelée un crédit affecté. Si au contraire, vous contractez un prêt sans préciser ce à quoi ces fonds seront utilisés, votre prêt est un crédit non affecté. Dans ce cas, l’argent peut être utilisé à votre guise, sachant cependant que pour cette seconde forme de crédit, le taux appliqué est plus élevé. Si vous souhaitez disposer d’une certaine réserve financière que vous pourrez mobiliser au besoin, vous contractez un crédit renouvelable. Cette formule permet de reconstituer la réserve dès que l’emprunt est restitué partiellement ou complètement en fonction du contrat et des limites du crédit natif. Dans certains achats de biens comme un véhicule, il est courant d’appliquer la formule location avec option d’achat. Cette formule permet au client d’utiliser la voiture moyennant une mensualité similaire à une location ordinaire, avec l’avantage de pouvoir acquérir le bien à l’expiration du contrat. Enfin, le prêt personnel est utilisé pour financer le budget de projets définis comme un voyage ou un mariage, et sera accordé selon la capacité de remboursement de l’emprunteur.

Demandez à regrouper vos crédits, si besoin

On l’appelle aussi le rachat de crédits. Cette technique financière consiste à fusionner les crédits contractés lors de plusieurs chats afin de constituer un crédit unique. Cette opération peut concerner tous types de crédits : crédit professionnel, crédit à la consommation, prêts immobiliers, ainsi que des dettes. Les crédits fusionnés en seul sont rachetés par un établissement financier. La mensualité et la charge de remboursement sont alors allégées. Cependant, la prudence est de mise : dans le cadre d’un regroupement de crédits, votre taux d’endettement ne doit pas dépasser le tiers de vos revenus. L’établissement racheteur vous proposera diverses solutions : une mensualité allégée sur une durée plus longue et par conséquent, un coût global plus élevé. Depuis 2013, tout établissement prêteur et organisme de crédit est tenu par la loi de vous avertir si l’opération de rachat augmente le montant du crédit total et/ou allonge la durée du versement des remboursements. Pour bien évaluer le risque financier que vous pourrez courir, n’hésitez pas à comparer la situation de votre endettement sans et avec un rachat de crédits.