Assurance prévoyance pour fonctionnaires : choisir une formule adaptée

Bien que les fonctionnaires soient libérés de l’obligation légale de la souscription à une assurance santé, il est préférable de trouver une bonne mutuelle prévoyance fonctionnaire. En effet, personne n’est jamais à l’abri d’une dépense imprévue et importante en matière de santé, que ce soit pour soi ou ses proches, alors il vaut mieux prévenir.

Le choix des mutuelles spécialisées

Pour la prévoyance des fonctionnaires, on peut se tourner vers deux types de mutuelles : spécialisé et généraliste. Les mutuelles spécialisées sont très intéressantes pour les métiers avec des risques particuliers de santé (police et santé). Elles vous permettent d’obtenir des tarifs préférentiels en mettant le point sur un réseau de partenaires praticiens. Avec une mutuelle spécialisée, vous avez l’avantage d’un reste à charge très bas, mais les formules sont fixes. Parmi les mutuelles spécialisées, on cite la MGEN qui est la mutuelle générale de prévoyance fonctionnaire dans l’éducation nationale, la MGEFI pour le ministère de l’Économie, la MHN dans le domaine de la santé, la MNT pour les agents territoriaux et la MAEE qui s’occupe des agents expatriés. Si les offres de mutuelles spécialisées ne répondent pas à vos attentes, il est possible de se tourner vers la mutuelle prévoyante des fonctionnaires généraliste.

Vers d’autres possibilités

Une assurance prévoyante fonctionnaire généraliste apporte bien des avantages aux fonctionnaires avertis. En effet, ce type de mutuelle offre la possibilité de trouver des formules qui soient réellement adaptées à ses besoins. En jouant sur la concurrence, la mutuelle nationale de prévoyance généraliste offre plus de possibilités que les mutuelles spécialisées. Pour trouver celle qui vous convient, il faut se concentrer sur deux aspects qui sont les garanties et les tarifs.

Pour le choix de sa mutuelle fonctionnaire, il faudra réserver du temps pour étudier les garanties offertes. Il faut penser au présent et au futur proche. Si vous êtes malvoyants, il faut que la formule inclue la prise en charge des frais d’optique. Pour une femme, il est toujours important d’avoir une clause ou deux concernant la grossesse. Par ailleurs, si vous avez des enfants, n’acceptez pas une formule qui ne stipule pas clairement comment se feront les remboursements d’orthodontie.

En ce qui concerne les tarifs, il faut savoir que ce n’est pas le critère principal. En effet, ne vous précipitez pas sur une formule juste parce qu’elle est la moins chère. De plus, ce ne sont pas les mutuelles les plus chères qui proposent toujours la meilleure couverture. Ainsi, il vous faut d’abord définir les garanties dont vous avez besoin, et ne comparer par la suite que les frais de cotisation des offres qui répondent aux critères que vous avez fixés.

En dehors des garanties et des tarifs, il est également important de vérifier d’autres éléments du contrat. Un délai de carence plus court est toujours plus intéressant, compte tenu de la possibilité de tomber malade à tout moment. De plus, scruter bien le contrat pour voir quel est le délai de remboursement, s’il est trop long, mieux vaut changer de mutuelle, même si le tarif proposé est intéressant. Si l’assureur offre la possibilité du tiers payant, ne le négligez surtout pas, car il vaut mieux ne rien payer que payer et attendre un remboursement.

D’autres éléments de décision

Dès fois il arrive qu’il soit difficile de trancher entre une mutuelle nationale de prévoyance et une autre, tant les services proposés se valent. C’est pour cette raison que certaines mutuelles proposent de petits plus. Ainsi, des mutuelles prennent en partenaires des banques, pour lesquelles les mutuelles se portent garant de leurs clients si ces derniers demandent un prêt immobilier auprès de la banque en question. Ainsi, avec une seule mutuelle, on règle deux principaux points d’anxiété pour une famille : la santé et la maison.